Rencontre entre le Sanctuaire d’Avalon et la revue Ballast

 

La revue Ballast, par l’intermédiaire de Léonard, nous a contacté courant 2017, afin de savoir si il était possible d’organiser une rencontre avec comme perceptive un article, accessible non pas sur les réseaux sociaux, mais dans la « version papier » de la revue. Une demande nouvelle pour l’association.

Nous avons refusé, par le passé, quelques propositions explicitement anthropocentrées, des approches qui ne nous paraissaient pas  intéressantes-pertinentes pour les animaux sous la responsabilité de l’association. Des propositions qui ne nous permettaient pas également de mettre en avant de manière plus large « l’utilité » des « refuges-sanctuaires de libération » dans le contexte politique actuel de lutte de libération animale et d’écologie radicale.

Après plusieurs prises de contact et quelques recommandations de notre part, nous nous sommes rencontré e s au mois de juillet 2017 durant une journée entière, pour parler des animaux présents, de leurs histoires, des activités quotidiennes d’un sanctuaire, de l’approche « libération totale », etc.

 

Capture d_écran 2018-11-17 à 17.50.11

 

Nous vous présentons ci dessous un diaporama et un « page à page » volontairement tronquées, le but principal étant que chacun e puisse avoir accès à l’information.

Cependant, nous ne pouvons que vous recommandez chaleureusement d’acheter Ballast numéro 7. Vous pourrez alors lire l’article dans son intégralité, au bon format, avec les photographies associées au texte, etc.

C’est également le meilleur moyen de soutenir le journalisme libre de toute publicité et engagé politiquement.

SITE INTERNET : https://www.revue-ballast.fr/

N’hésitez pas à commander Le numéro 7 de Ballast  (disponible en décembre 2018) sur leur site internet ou en Janvier dans votre librairie de proximité.

 

Sincères remerciements à Léonard et E. de votre venue au Sanctuaire d’Avalon. Merci pour elles eux !

 

DIAPORAMA

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

PAGE À PAGE

 

DSC09633DSC09655DSC09656DSC09657DSC09659DSC09661DSC09663DSC09664DSC09665

 

Cet article est un regard sur le Sanctuaire d’Avalon, un regard extérieur qui va se diffuser et nous l’espérons, largement.

Chaque situation de ce type nous interroge sur notre communication, nos pratiques, nos actions, etc, et comme nos actes se répercutent bien souvent sur le quotidien des animaux sous notre responsabilité, nous nous permettons quelques observations.

 

L’entretien a été mené au mois de juillet 2017 et chacun e pourra comprendre que de nombreuses choses se sont passées depuis. C’est important de fixer cet article dans un contexte temporel particulier.  

C’est pour cela qu’il nous parait important de mettre en avant deux textes (écrits et publiés en 2018) qui permettront à chacun e de comprendre notre position vécue actuelle :

 

– Présentation et Objectifs généraux : https://sanctuaire-d-avalon.org/2017/10/21/nous-aider/

 – Stratégie de communication : https://sanctuaire-d-avalon.org/2018/08/01/srategie-de-communication/

 

° Une observation qui peut paraitre futile mais qui ne l’est pas à nos yeux, c’est la notion de ‘couple’ qui est employée à plusieurs reprises dans l’article. Aucun e humain e présent e sur le site ne se retrouve dans ce terme. Il est bon de rappeler que le Sanctuaire d’Avalon compte actuellement trois permanent e s.

L’organisation structurelle de l’association ne se vit pas sous la forme d’un « refuge familial ». Nous n’avons pas fait ce choix et nous revendiquons une autre forme d’organisation politique pour accueillir les animaux qui ont échappé à l’exploitation animale.

 

° Notre opinion concernant les spécificités des « luttes » d’autres associations ou refuges-sanctuaires n’a pas de pertinence en soi pour les animaux. Quand l’association est en désaccord avec les stratégies d’autres associations ou refuges-sanctuaires, et que nous ressentons le besoin de confronter nos idées, actions respectives, etc, nous le faisons directement avec les concerné e s et jamais sur les réseaux sociaux ou sur notre blog d’actualité.

Ce qui compte avant tout problème anthropocentré au Sanctuaire d’Avalon, c’est de mettre à disposition des animaux un accueil de qualité, participer activement à la lutte collective contre l’exploitation animale, l’écocide en cours et pérenniser financièrement l’association jusqu’à ce qu’il n’y est plus besoin de ce type d’accueil.

Notre sensibilité est claire, se démarque assurément d’autres, néanmoins nulle nécessité d’en faire étalage.

 

° La troisième observation concerne un court passage de la page 94, qui après lecture, nous semble « flou » :

« Se battre pour de minimes améliorations des conditions d’élevage revient…

… Pour que les animaux ne souffrent pas, il faut qu’il soient libres et pas exploités, c’est aussi simple que cela. Ce n’est pas radical, c’est une cohérence. Pourquoi ne pas prendre le chemin le plus simple qui va vers l’idée de l’abolition ? »

Extrait de la page Page 94

 

Pour que les animaux ne souffrent pas des conditions de vie dans l’exploitation animale, il faut qu’il soient libres et pas exploités, c’est aussi simple que cela. Ce n’est pas radical, c’est une cohérence. Pourquoi ne pas prendre le chemin le plus simple qui va vers l’idée de l’abolition ?

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s